samedi 10 décembre 2016

Louis Pasteur contre les loups-garous





Auteur : Flore Vesco 
Roman ado

Résumé de l'éditeur
Louis Pasteur, 19 ans, entre comme boursier à l’institution royale Saint-Louis, animé par un seul désir : assouvir sa curiosité pour les sciences. Il est loin d’imaginer que sa première année d’étude va être bouleversée par des meurtres aussi terribles que mystérieux, perpétrés dans l’enceinte même de l’école. Il va mener l’enquête avec la jeune Constance, une pensionnaire intrépide et courageuse. Entre loups-garous et complots, ils useront de vaccins autant que de coups d’épée pour sauver les élèves et même… le roi Louis-Philippe !
Un roman d'un genre nouveau : le policier fantastico-historico-scientifico-romantique !

Ma critique 
Nous sommes en 1840. Louis Pasteur, étudiant boursier, fait son entrée à l’Institution Royale saint Louis. Très investi dans ses études et peu au fait des « bonnes manières », le jeune étudiant détonne parmi ses camarades de classe. Il ne jure que par la recherche scientifique, et se voue corps et âme à la science. Mais, un soir, une bête attaque le concierge de l’Institution. Aidé de Constance (pas vraiment prévue dans ses plans), Louis va tenter de découvrir ce qui se cache derrière ces attaques.

Gros coup de cœur pour ce roman fantastique, très drôle et  rempli de références aux recherches et travaux de Louis Pasteur. Tout est fait pour que le lecteur soit plongé dans un univers scientifique : des titres de chapitres (« composition chimique du chapitre 4 : 45 ml de globules rouges, 12 ml de mort violente et 1g de leçon d’escrime ») à la description des sentiments des personnages (« sa remarque déclencha une polymérisation intense et fulgurante dans le cerveau de Louis Pasteur ») à la rigueur toute mathématique des actions du héros. Ce qui n’empêche pas l’aventure et des prises de risques. Puisque, rappelons-le, Louis n’a que faire des convenances.
J’ai beaucoup aimé l’écriture de Flore Vesco. Lorsqu’elle décrit les actions de Constance ou celles de Louis, j’avais vraiment l’impression de les avoir devant les yeux et de comprendre leur psychologie. Je me suis beaucoup attachée à ces personnages et à l’ambiance de l’histoire.

Du fantastique de la science de l’aventure et beaucoup d’humour. J’en redemande !
Ce roman m’a donné envie de savoir ce qui était vrai ou faux parmi les découvertes que fait Louis Pasteur. Heureusement, je n’ai pas eu à chercher bien loin puisqu’ une biographie de 7 pages conclue le livre. J’ai été très déçue de savoir que Constance n’a jamais existé. Snif ! 

En tous cas, je pense que je vais vite lire le premier roman de Flore Vesco, De Cape et de Mots, qui est sur PAL depuis un moment !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire